Pourquoi je me suis mis à méditer

Méditer m’a très longtemps intrigué. C’est vers 2017 que ma pratique quotidienne de la méditation s’est installée. Voici comment.

Tout a commencé pour moi par un documentaire

Après avoir pratiqué de manière informelle dès 2016, un documentaire diffusé par ARTE en 2017 sur les vertus de la méditation a probablement ouvert la voie. Ce documentaire est toujours disponible : “Les étonnantes vertus de la méditation”.

Je peux également en évoquer le contexte. Je souffre de crises d’angoisse diffuses depuis mon plus jeune âge. Une pathologie sourde qui s’est souvent exprimée sous forme de crises de myoclonie. Quelles qu’en soient les manifestations, les réponses médicamenteuses n’ont jamais permis de soigner les causes profondes de l’angoisse, le mal à sa racine. Alors, j’ai cherché des remèdes dans les médecines douces.

C’est un autre documentaire diffusé par Netflix, “Heal”, qui a fortement contribué à m’ouvrir à d’autres moyens, plus naturels ceux-là, de calmer ces angoisses et de retrouver une forme de sérénité dans mon quotidien, donc dans mon activité professionnelle. La méditation s’est imposée à moi début 2018, comme une réponse possible, combinée à d’autres approches, dont la kinésiologie et l’acupuncture.

Les groupes m’intimidaient un peu. J’avais envie que cette pratique reste un apprentissage privé ; j’ai dès lors naturellement cherché un site web ou une application de méditation plutôt qu’un atelier ou un institut spécialisé.

Loin de moi l’idée de prétendre que la pratique que j’ai adoptée relève de la « méditation de pleine conscience » stricto sensu. J’ai, comme des millions d’autres, lu “Pouvoir du moment présent” par Eckhart Tolle. J’aime l’expression « présence attentive », qui caractérise parfaitement ce vers quoi je tends (et qui relève peut-être de l’utopie, tant la rumination mentale se manifeste).

J’ai choisi de suivre une formation de pleine conscience auprès de l’Institut Mindfulness à Bruxelles. Plus récemment, j’ai découvert la Sangha des Pommiers, une communauté belge qui pratique la respiration consciente et la méditation zen à Bruxelles dans la tradition de Thich Nhat Hanh.

Méditation : par où commencer ?

Laissez-vous porter par le pouvoir du moment présent. Il irradiera votre quotidien. Il vous guidera. Dans votre relation à vous-même, dans votre couple, dans le trafic et pourquoi pas dans votre travail. Ne vous découragez pas. Ne vous imposez rien. Il n’y a rien de plus extraordinaire à gagner, après quelque temps d’assiduité, qu’une plus grande connexion à soi-même. C’est déjà immense, par les temps qui courent.

J’ai publié un guide de méditation sur cette page où je partage mes connaissances et mes découvertes, au fil du temps.

Exemple de méditation (10 minutes)

Parce qu’il faut s’y mettre pour en parler, voici une méditation guidée assez simple à suivre et d’une durée limitée (mais suffisante à mes yeux), au son de la voix de Bernard Giraudeau.

Ce contenu est protégé par une licence Creative Commons “Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France (CC BY-NC-ND 3.0 FR)”. Veuillez prendre connaissance des conditions de copie et de distribution ou me contacter si vous souhaitez reproduire ce texte.